Présentations des ouvrages

Schiaparelli Crater
Schiaparelli Crater raconte comment des femmes et des hommes partis à la conquête de Mars vont transporter là-bas leurs incohérences alors même qu'ils prétendent y inscrire une page d'histoire nouvelle et sans tâche. L'un des protagonistes pourra dire : "Ils se sont envolés vers la Planète Rouge, le cœur empli d’utopie. Ils espéraient y fonder un monde nouveau, vierge des turpitudes terrestres. Malheureusement, depuis l’époque de Fourier et Proudhon, les progrès de la science se sont emballés, la médecine, l’intelligence artificielle, ont changé la donne, pour le meilleur, pour le pire aussi". Le Docteur Frankenberg soigne Paul, un amnésique dont le cerveau semble avoir subi d'importants dommages. Pendant que Paul lutte à la recherche de son identité, les idéalistes installés sur Mars continuent de rêver. Prisonniers de leur bulle, ils refusent de regarder autour d’eux les passions humaines toujours à l’œuvre et défendent inlassablement de vieilles illusions qui n'ont jamais fonctionné. Ainsi, les pionniers, ont-ils aboli sur la Planète Rouge, la police, les juges, les prisons et les asiles. Mais qui va contrôler ces Martiens ? Les femmes et les hommes continuent de s’y opposer selon des modèles que l’on croyait périmés, certains disparaissent même. Finalement, sous les apparences d’une fiction d’anticipation, Schiaparelli Crater n’est rien d’autre qu’un thriller psychologique qui raconte une histoire très ancienne.
Schiaparelli Crater, 525 pages, amazon

Parce que tu t'es enflé d'orgueil
C'est l'histoire , sur quatre générations, d'une famille chrétienne syriaque qui vécut entre Bagdad et Mossoul. Le récit s'étend de 1830 à 1980. Bien qu'inspiré de faits réels, c'est une fiction mettent en scène des personnages en partie inventés. Bercés de leurs illusions, leurs rêves et leurs amours,ils traversent une époque de désordres et de violence. Certains connaîtront des destins tragiques, d'autres des fins moins violentes mais tous auront une vieillesse mélancolique et désabusée. Issus d'un XIXe siècle révolu, ils n'ont pas saisi le sens des transformations profondes qui se déroulaient sous leurs yeux et furent surpris en pleine somnolence par la montée des nationnalismes et des appétits liés à la découverte du pétrole.
Parce que tu t'es enflé d'orgueil, 248 pages, amazon

Parce que tu t'es enflé d'orgueil
C'est l'histoire , sur quatre générations, d'une famille chrétienne syriaque qui vécut entre Bagdad et Mossoul. Le récit s'étend de 1830 à 1980. Bien qu'inspiré de faits réels, c'est une fiction mettent en scène des personnages en partie inventés. Bercés de leurs illusions, leurs rêves et leurs amours,ils traversent une époque de désordres et de violence. Certains connaîtront des destins tragiques, d'autres des fins moins violentes mais tous auront une vieillesse mélancolique et désabusée. Issus d'un XIXe siècle révolu, ils n'ont pas saisi le sens des transformations profondes qui se déroulaient sous leurs yeux et furent surpris en pleine somnolence par la montée des nationnalismes et des appétits liés à la découverte du pétrole.
Parce que tu t'es enflé d'orgueil, 248 pages, amazon

Ils ont abattu les grands arbres

Résumé des Libraires:

Quand Eva part pour le Rwanda, elle pense laisser derrière elle le mal de vivre qu'elle traîne depuis l'adolescence. La beauté du pays des mille collines et sa rencontre avec les habitants d'un village proche du lac Ruhondo la comblent d'un bonheur simple bien loin de sa vie sentimentale chaotique. Mais bientôt la réalité du génocide rwandais rattrape tous les personnages de cette histoire poignante et ravage leur univers. De retour à Paris, Eva va commettre l'irréparable et son mutisme plongera le lecteur dans une enquête passionnante.

Voir aussi avis Babelio

Ils ont abattu les grands arbres (édités en 2016 par les  Éditions Tensing est désormais réédité en 2019 (suite à la fermeture de Tensing) par Les Lettres Mouchetées, 242 pages.

Le goût âcre de la rhubarbe

 

​Qui pourra sauver cette jeune nonne qui pratique le jogging la nuit dans l’obscurité des bois entourant son monastère ? La Mère Prieure ? Pedro Rappa, le curé des bidonvilles tatoué et chaussé de santiags ? Ou Zermelo l’étrange pensionnaire de l’institut psychiatrique voisin ? Comment le savoir sans connaître la nature des tourments qui la font ainsi courir ? En attendant, le crime s’abat sur le petit monde des naufragés de l’asile, le sang coule. Dans une ambiance où le loufoque le dispute au sordide, un petit groupe de pensionnaires imagine un invraisemblable cyber-hold-up au détriment d’une vénérable institution financière. Au fil de l’enquête, les lignes volent en éclat. Pendant que certains se laissent gentiment porter par leur délire d’autres assistent, hébétés, à la destruction du carcan protecteur de leurs certitudes. Tous seront rattrapés par les fantômes d’un passé oublié et paieront le prix exorbitant d’une liberté retrouvée.

​Le « Goût Âcre de la Rhubarbe » a remporté le prix Scriborom 2015. Le jury a apprécié, en surplus des qualités littéraires du livre, l’originalité de l’intrigue qui porte un regard inusité et contemporain sur le thème si romanesque et fertile de la « littérature de sanatorium » jusqu’ici peu exploité dans le polar.

Le goût âcre de la rhubarbe (2015), roman, 180 pages, Amazon

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

ME SUIVRE

© 2018 par Kurt Jais-Nielsen